Escalade-borne TICE-Lycée-Lionel AMATTE

De Conservatoire EPS


Lionnel AMATTE - Lycée Paul LANGEVIN - Martigues - Année 2010


[modifier]

L'outil TICE au service des apprentissages, la borne numérique en escalade

Résumé : Si l’usage des nouvelles technologies est en forte progression dans le milieu professionnel de l’EPS, son intégration au service des apprentissages des élèves reste encore peu élargie. L’usage de l’outil doit dépasser la simple utilisation bureautique pour devenir un déclencheur de réels apprentissages moteurs et concourir à l’acquisition de connaissances disciplinaires.

L’utilisation de la borne numérique en escalade a le dessein de mener les élèves vers ces transformations et acquisitions.

La borne numérique, c’est quoi ?

C’est l’utilisation par les élèves, au cours de leçons d’escalade en SAE de deux ordinateurs portables.

  • Le premier, « la borne sécurité », permet aux élèves de réviser les connaissances liées aux notions d’assurage, de mise en place du matériel, de manipulation de corde, etc.… lorsque l’enseignant identifie une compétence sécuritaire non acquise.
  • Le deuxième, « la borne topo-vidéo », leur permet de visualiser l’évolution d’élèves « experts » sur les voies de la structure, des passages difficiles, afin d’intégrer les éléments d’une motricité plus efficace, de copier des séquences de pas, de reconnaître les PME, d’avoir des images de la compétence etc...À partir d’un simple clic sur la voie affichée sur l’écran.

L’innovation d’un tel dispositif en EPS réside dans la mise en œuvre d’une efficacité professionnelle. L’enseignant se libère de certaines contraintes didactiques, par dévolution de la tâche à l’élève, lui permettant d’intervenir plus efficacement sur d’autres éléments. La procédure mise en place pour la borne sécurité respectant toutefois un aller-retour obligatoire auprès de l’enseignant pour valider la connaissance.

D’un point de vue théorique, plusieurs notions clefs de l’apprentissage sont attachées à l’innovation justifiant sa présence dans la leçon : Apprentissage vicariant (voir pour apprendre), évaluation formative (ajuster, adapter sa motricité), embellissement de la tâche et variabilité, profil pédagogique, déclenchement motivationnel, conflit sociocognitif (débat argumenté). Cette organisation pédagogique permet à l’enseignant d’augmenter ses champs de transmission en donnant à l’outil une fonction didactique, il construit ainsi un environnement didactique favorable aux apprentissages.

The media player is loading...